Acad. Radu Dimitrescu (1926-2013)

Personalitate remarcabilă cu o cultură enciclopedică, Radu Alexandru Dimitrescu s-a născut la Ploieşti în anul 1926 şi a absolvit Facultatea de mine şi metalurgie din Bucureşti în anul 1957. Titlul de doctor în geologie l-a obţinut cu teza intitulată „Studiul geologic şi petrografic al regiunii dintre Gârda şi Lupşa”.

A avut o bogată activitate de cercetător la Institutul Geologic al României şi la Intreprinderea de Prospecţiuni Geologice, dar şi o îndelungata carieră universitară. Si-a început activitatea didactică la Catedra de geologie a Institutului de Petrol şi Gaze şi la Catedra de mineralogie a Institutului de mine din Bucureşti, pentru ca din 1966 să fie profesor la Catedra de geologie-mineralogie a Universităţii „Al. I. Cuza” din Iaşi.

Acad Radu Dimitrescu

Academicianul Radu Dimitrescu şi soţia sa, Mihaela, alături de trei colegi de la Institutul Geologic al României, pe 6 noiembrie 2010, în excursia de teren pe Valea Buzăului, organizată de Societatea Geologică a României.

A fost ales membru corespondent al Academiei Române în anul 1991, iar în anul 1996 a devenit membru titular. Discursul de recepţie, susţinut pe 27 februarie 1998, s-a intitulat „Macrostructură şi microstructură: cuarţul în petrotectonică”.

Ca geolog a avut o intensă activitate de teren şi laborator, contribuind la descifrarea geologiei unor zone din Munţii Apuseni şi Carpatii Meridionali, la elaborarea hărţilor geologice ale teritoriului României şi la punerea in evidenţă a unor noi zone şi formaţiuni cu substanţe minerale utile. Academicianul Radu Dimitrescu a fost autor, editor şi coautor a 13 foi din Harta geologică a României, precum şi a unor hărţi metalogenetice. Rezultatele activităţii sale de cercetare sunt reflectate în numeroasele publicaţii la care a fost autor şi coautor: cărţi, studii şi comunicări ştiinţifice, dintre care merită amintite trei cărţi: „Geologia Munţilor Apuseni”, „Petrologia endogenă a teritoriului României” şi „Mineralogia topografică a României”.

La şedinţa organizată de secţia de Geonomie a Academiei Române în noiembrie 2006 cu ocazia aniversării a 80 de ani, calităţile intelectuale şi morale ale academicianului Radu Dimitrescu au fost subliniate astfel: „Avem convingerea că indiferenţa v-a fost una sinceră şi autentică: nu aţi râvnit, dar nici nu aţi invidiat… Demnităţile râvnite de Dvs. au fost altele şi ele au purtat nume carpatine, cu mult mai perene, precum granitul din Muntele Mare, cristalinul din Arada, de Biharia, dar şi numele monumentalelor hărţi geologice care vor străbate silenţios şi cu demnitate eternitate.” Citatul este luat din cuvântul rostit la această manifestare de profesorul Constantin Grasu de la Universitatea „Al. I. Cuza” din Iaşi.

La aceeaşi sedinţă aniversară, academicianul Dan Rădulescu a spus: „în Radu Dimitrescu de astăzi îl văd, în cea mai mare măsură, pe cel pe care l-am cunoscut în anii ’40 şi ’50: profunzimea şi hotărârea în întreaga activitate, interesul pentru cercetarea geologică, corectitudinea extremă în întreaga comportare”.

Surse:

 

IN MEMORIAM
RADU ALEXANDRU DIMITRESCU

ION PETREUŞ – Université “Al.I.Cuza”, bd. Carol I nr. 20 A, Jassy
MIHAELA DIMITRESCU – Institut Géologique de Roumanie, str. Caransebeş nr. 1, Bucarest
HAINO UWE KASPER – Universität zu Köln, Institut für Geologie und Mineralogie

Radu Alexandru Dimitrescu,fût une imposante personalité dans le domaine de la géologie, érudit humaniste, homme de la culture universelle, il est né à Ploieşti, le 27 novembre 1926, dans la famille du juriste Gheorghe Dimitrescu, Maître de conférences à la Faculté de Droit de l’Université de Bucarest.

Il passera ses premières années d’ enfance dans sa ville natale et à partir de 1935 il habitera à Bucarest, où il fera ses études primaires à l’École “Sf. Silvestru”. Brillant élève au Lycée”Spiru Haret”, après avoir été reҫu bachelier , en 1944, il s’inscrit à la Faculté des Mines et Métallurgie de l’École Polytechnique, où il rencontre plusieurs illustres professeurs comme George Macovei, Alexandru Codarcea, George Murgeanu et Nicolae Petrulian.

Radu Dimitrescu passera sa licence en 1949 avec la mention “cum laude”. Entre les années 1948-1966 il travaillera comme géologue à l’Institut Géologique et en même temps il débutera dans la carrière universitaire comme assistant à la chaire de Géologie auprès les professeurs George Manolescu, Mircea Ilie, Gheorghe Mastacan et Theodor Joja à l’Institut du Pétrole et Gaz (1950-1954), et ensuite jusqu’en 1956 comme assistant à la chaire de Minéralogie auprès les professeurs Alexandru Codarcea et Lazăr Pavelescu, à l’Institut des Mines.

Dès 1955, Radu Dimitrescu prépare une thèse de doctorat sur la géologie des Monts Apuseni ,qu’il soutiendra, deux ans plus tard, à l’Institut des Mines de Bucarest.
Ses qualités personnelles , son activité soutenue pendant 17 ans,autant que sa solide formation seront determinants pour sa nomination en 1966 comme Professeur à la chaire de Minéralogie de la Faculté de Géologie de l’Université “Al. I. Cuza” de Jassy, où il remplaҫera le Professeur Mircea Savul. Dès 1966 et jusqu’en 1989, année de sa retraite, Radu Dimitrescu a donné les cours de Minéralogie, de Gisements de minerais, de Pétrologie de la Roumanie et de Métallogénie. Pendant la courte période de 1969 à 1971 qui correspond à la libéralisation politique du régime communiste, il s’affirme comme un excellent organisateur à la tête de la chaire de Minéralogie.

A Jassy, Radu Dimitrescu a marqué brillamment par son autorité scientifique et par ses qualités d’éminent professeur, la renommée de l’école de géologie qu’il a dirigé pendant 23 ans. En même temps il a su inspirer aux étudiants et aux doctorants, la discipline du travail et le discernement scientifique. Doué d’une grande facilité pour les langues-il parlait couramment le francais, l’anglais, l’allemand, le russe, l’italien, Radu Dimitrescu s’est nourri de ces riches cultures, et au cours de sa carrier, est devenu un maître de la géologie roumaine et européenne.

Auprès d’illustres spécialistes comme Ştefan Ghika-Budeşti, Lazăr Pavelescu, Nicolae Gherasi, Dan Giuşcă, Dan Patrulius et ensuite à côté de ses collègues Dan Rădulescu, Hans Georg Kraütner, Mircea Borcoş, il a été à la hauteur de sa tâche, pratiquant une activité de terrain, soutenue, jusqu’aux dernières années de sa vie, et sans épargner aucun effort. Pour les montagnes il a toujours gardé un attachement inépuisable. Dès que l’été venait, Radu Dimitrescu commenҫait la campagne de terrain s’installant avec sa famille dans des chalets solitaires ou villages isolés.

Pendant la période 1966-1989, son activité sera partagée entre les préoccupations scientifiques et pédagogiques, comportant deux aspects: les recherches sur le terrain pour la réalisation des cartes géologiques de la Roumanie (aux échelles 1:500000, 1:200000, 1:100000, et 1:50000)d’une part, et les travaux en laboratoire (interprétation des données de terrain, études microscopiques) d’autre part.

L’oeuvre scientifique de Radu Dimitrescu est immense, les questions abordées se rapportant à plusieurs domaines de la géologie. Il a ainsi développé des études sur les schistes cristallins, sur l’éruptif néogène et permien, sur les gisements métallifères et aussi sur la minéralogie des provinces métallogéniques de Roumanie. Ses plus nombreuses publications portent sur les roches métamorphiques y compris leur analyse structurale et leur lithostratigraphie.Avec les méthodes d’analyse microtectonique fréquemment utilisées actuellement, Radu Dimitrescu sera aussi un pionnier de l’analyse microstructurale de l’orientation optique du quartz. Il utilisera également, pour la première fois dans les recherches minéralogiques roumaines , les diagrammes ACF et AKF, les cellules standard aussi que les courbes d’haute température pour les plagioclases.
Initialement limitées à des zones restreintes, ses investigations seront ensuite étendues à des régions plus vastes, dans les Monts Apuseni et les Carpates Méridionales, où affleurent les schistes cristallins du substratum et les roches granitiques associées. En traversant les Monts Apuseni deBăița Bihorului à l’ouest jusqu’à Muntele Băişoarei à l’est et de Brusturi au sud jusqu’à Răchițele-Călățele au nord, Radu Dimitrescu a étudié directement la géologie du socle cristallin. Ainsi ses travaux et publications mettent en évidence sa parfaite connaissance du terrain autant que ses qualités de cartographe inégalable.

Il a séparé les séries cristallines de Someş, Arada, Biharia, Muncel, Baia de Arieş auxquelles s’ajoutent partiellement les séries de Păiuşeni et d’Arieşeni, il a défini le contenu de chaque entité lithostratigraphique, en établissant leur succession dans la structure en nappes du socle. Les résultats de ses recherches de terrain sont compilés dans les cartes géologiques et notices qu’il a levees et rédigées seul, ou avec d’autres collaborateurs: Turda (1967)échelle 1:200000, Arieşeni (1963)échelle 1:100000, Cîmpeni (1974), Avram Iancu (1977), Poiana Horea (1980), Muntele Mare (1982), Răchițele (1987)et Biharia (1988), à échelle 1:50000. Au fur et à mesure que les renseignements se sont accumulés, il a complété (en collaboration) ses études avec des données géochronologiques, palynologiques et géothermo-barométriques.

Parmi les ouvrages monographiques les plus importantes on peut mentionner sa thèse de doctorat intitulée “Étude géologique et pétrographique de la région de Gîrda et Lupşa” (1957) et “Muntele Mare. Étude géologique et pétrographique” (1966). Pour cette dernière, lui sera décerné en 1969 le prix “Gheorghe Munteanu-Murgoci” de l’Académie Roumaine. Il est à souligner, sa contribution de co-auteur à l’élaboration en 1976 de la monumentale monographie “Géologie des Monts Apuseni”.

L’apport de Radu Dimitrescu à la connaissance du Supragétique des Carpates Méridionales (les massifs de Iezer, Păpuşa et Făgăraş) est aussi remarquable que son apport pour les Monts Apuseni.

L’ idée de séparer le domaine du Supragétique en grandes séries cristallines dénommées de Voineşti, de Lereşti, de Căluşu, de Iezer et de Mioarele ainsi que la description de leur contenus représentent un important progrès. Ses conclusions et son interprétation sont d’une actualité incontournable .

L’approfondissement des problèmes posés est magistralement enregistré dans les cartes qui accompagnent ses études ainsi que dans les feuilles géologiques de la carte officielle de Roumanie: Braşov (1968) échelle 1:200000, Moeciu (1971), Rucăr (1971), Bîrsa Fierului (1974), Iezer-Nucşoara (1978), Cîmpulung (1983), et Cumpăna (1985) à échelle 1:50000.

Les recherches effectuées dès le début de son activité dans ces régions, se retrouvent synthétisées dans les articles à caractère monographique tells que “L’étude géologique et pétrographique du massif Făgăraş de l’est” paru en 1964, et complété en 1966 par “L’étude géologique et pétrographique du massif Iezer-Păpuşa” (en collaboration avec Nicolae Gherasi et Vasile Manilici), et le plus récent “Cristallin du Făgăraş: lithostratigraphie et structure” paru en 2011, comme couronnement de son oeuvre.

Un autre domaine abordé par Radu Dimitrescu au commencement de sa carrière est celui des formations éruptives. Après les études de détail sur les volcanites néogènes de la région de Baia Mare, il a étendu ses travaux sur les banatites de la Poiana Ruscă, sur les granites alcalins et les rhyolites paléozoïques de la Dobroudja, ainsi que sur les basites et les ultrabasites mésozoïques des Monts Perşani. Il a montré un intérêt permanent aux volcanites acides permiennes des Monts Apuseni, caractérisées pour la première fois par lui-même comme des tufs cimentés-ignimbritiques.

Quant à la recherche dans le domaine des accumulations métallifères, il a réalisé plusieurs études sur les gisements de Băiuț-Văratec et Cavnic, liés au volcanisme néogène (Pb, Zn, Cu), et sur les gites manganésifères métamorphiques de Iacobeni et Delineşti. La contribution de Radu Dimitrescu dans ce domaine est aussi importante. A côté de Virgil Ianovici et d’autres collaborateurs , en 1966 il a rédigé la première carte métallogénique générale et celle du Fe à échelle 1:2500000.

A la fin du ce sommaire compte rendu de son oeuvre scientifique, il faut mettre en évidence l’apport de Radu Dimitrescu-en qualité de co-auteur, à l’apparition en 1966 de “La minéralogie topographique de la Roumanie”, synthèse complète des données existantes jusqu’à ce jour et guide précieux pour les chercheurs en minéralogie. Le livre contient des informations essentielles physiques, chimiques, cristallographiques, ainsi que des données inédites concernant l’identification et la description des minéraux présents.

Sa fructueuse activité ne serait pas complétement décrite, sans mentionner sa participation à de nombreux congrès et colloques internationaux, tels que par exemple, les Congrès de l’Association Carpato-Balcanique (à Bucarest en 1961, à Bratislava en 1973 et 2002, à Vienne en 1998 et à Belgrade en 2006), Congrès international de Pédologie de Bucarest en 1964, Congrès International de Géologie de Pékin en 1996.

Outre ses contributions particulièrement importantes pour déchiffrer la géologie des compléxes métamorphiques des Monts Apuseni et des Carpates Méridionales, Radu Dimitrescu a été aussi le professeur qui a su partager avec générosité avec ses collègues et ses nombreux élèves sa vaste expérience et sa culture universelle. Très réservé et discret, il avait le don de parler librement, avec clarté et concision. Il a ainsi gagné la confiance des étudiants qui, tous ont apprécié le niveau élevé de ses cours. Il a surtout fait école en dirigeant la réalisation de 21 thèses de doctorat. A présent, certains de ses anciens doctorants continuent à porter la bonne parole en Géologie, en dignes successeurs de leur maître.

Radu Dimitrescu a publié 170 articles scientifiques dont la plupart dans les revues roumaines, mais aussi étrangères (Allemagne, Autriche, Bulgarie, Hongrie, Pologne, Russie, Slovaquie et Tchèquie). Une grande majorité de ses ouvrages figurent dans les comptes rendus de la Zentralblatt für Mineralogie de Stuttgart (Allemagne).

Il a été membre de la Société géologique de Roumanie, de la Société minéralogique de Roumanie, de I’ International Association on the Genesis of Ore Deposits (I.A.G.O.D.) et membre d’honneur de la Société géologique de Serbie.

Les travaux scientifiques réalisés pendant la période où Radu Dimitrescu a été professeur le situent parmi les plus remarquables chercheurs de son temps. Sa valeur lui est reconnue par son election en qualité de membre correspondant de l’Académie Roumaine en 1991 puis, membre titulaire en 1996.

Il a été décoré en 2000 de l’Ordre National “Pentru Merit”, au grade de Chevalier par le Président de Roumanie, en reconnaissance officielle de ses contributions à l’enrichissement de la science et de la culture nationale.

Par son oeuvre scientifique et sa personnalité hors du commun, Radu Dimitrescu s’inscrit dans l’élite qui a contribute au développement des sciences géologiques en Roumanie.